Le renard et l’aigle: une fable à découvrir?

fox-1284512_960_720J’arrive à peine de mon voyage à l’Île-du-Prince-Édouard que j’ai déjà le nez dans les recherches concernant la médecine de deux animaux que j’ai rencontré lors de mon séjour dans les maritimes. La semaine avant mon départ, j’ai pigé la carte du renard. J’ai été intrigué, mais je n’ai pas poussé la recherche. Mais voilà que rendu sur l’Île-du-Prince-Édouard je me suis mise à voir des renards partout dans les boutiques de souvenirs: tasses, salière et poivrière, etc. Une dame qui m’a entendu m’interroger sur l’animal m’a expliqué que, sur cette île, les renards sont très nombreux et qu’ont les croisent même en ville…et qu’ils étaient devenu en quelque sorte leur emblème. C’est ma troisième visite sur cette île et je n’avais jamais vu cet animal avant…Sous le charme je me suis acheté un foulard et une tasse pour voir cet animal un peu plus chaque jour dans ma vie…Je n’arrêtais plus d’avoir envie de voir cet animal. Une fascination. Je porte mon foulard depuis quelques jours et je suis toujours heureuse de voir ces petits renard sur moi. Après avoir fait ses achats, j’ai ouvert mon ordinateur dont le fond d’écran de Windows (par défaut) est aléatoire et qui je vois: le renard! Bon d’accord j’ai compris, je vais investiguer sur ce qu’il veut me dire.

eagle-714430_960_720Lorsque nous avons quitté l’île hier matin, j’ai fais une demande très spontanée au ciel alors que nous traversions le pont de la confédération qui prend 10 minutes à traverser…une demande pour avoir du support dans mon cheminement et mon évolution. Rendu de l’autre côté du pont j’aperçois dans le ciel un oiseau peu commun. Son vol était très différent des autres et comme je le mentionnais à ma copilote, cet oiseau est descendu vers la voiture assez près pour que je puisse voir le dessous de son ventre, son oeil perçant et son bec jaunâtre: un aigle! Un animal très important dans les cultures autochtones, le messager du Grand Esprit.

Décidément j’ai deux amis à rencontrer et de grands remerciements à faire pour ces beaux signes de ces chers animaux!

Je vous reviens sous peu avec mes découvertes!

Publicités

Aide-toi et le ciel t’aideras- quand j’ai compris que je devais prendre part à ma vie sans tout attendre du ciel…

76840Ce soir j’ai ouvert la porte du garde-robe (la penderie pour les français 😉 ) et je me suis assise devant l’embrasure face à ce petit espace, mais au combien grand. J’ai sentis mon coeur s’ouvrir, et l’amour que je ressens chaque fois que je me poste devant cet espace s’est épanouit en quelques secondes.
Puis le contact s’est fait avec mes guides et les esprits qui avaient quelque chose à me faire faire. Je me suis mise à suivre ce que j’entendais dans mon oreille interne, dans mon coeur…sans me poser de question. Enfin presque… mais j’ai fais taire rapidement les questions parce que je sais que le mental ne fait qu’apposer des barrières sur un élan qui s’avère prometteur. J’ai donc suivis l’élan et tassé mon égo(ishhh). Les esprits savent ce que je ne sais pas. Ils n’agissent pas pour rien, et le font dans le but de faire cheminer. Maintenant ne me reste plus qu’à choisir d’écouter cette possibilité d’avancer ou de m’en détourner…

Pendant une heure j’ai chanté en allumant un feu pour y chauffer une lame, j’ai oins des bougies et prié en me disposant dans ma foi et en faisant tout pour me garder droite dans mon identité, mon unité. J’ai servit du rhum en remerciant, en honorant et en me compromettant. Quand j’ai eu fini et que je me suis posée, toujours devant l’embrasure de la porte du garde-robe, mon esprit et mon coeur on commencé à raconter, à me dire ce que je dois prendre en compte pour continuer d’avancer tout en me rappelant que toute cette beauté et cette inspiration auquel j’ai droit à un prix.

Quand je parle de prix, je ne parle pas d’argent. Je parle de rencontre avec mes erreurs, et mes échecs, de descente dans mes profondeurs, de regarder honnêtement et humblement mes blessures, mais surtout, surtout d’apprendre à me pardonner et m’aimer tel que je suis. S’aimer et se pardonner demande des efforts, du courage, de la force et beaucoup de détermination. Il faut y mettre le temps. On ne change pas du jour au lendemain et il faut savourer les victoires une a une. Il faut accepter de retomber dans des émotions/pensées que l’on a décidé de travailler en acceptant quelles reviennent, tout en continuant d’avancer. C’est se rappeler qu’on avance même quand c’est plus lent. Ça demande de se mettre de l’amour dans le coeur encore et encore. Sans relâche.

Les dernières années ont étés dur.. j’ai sombré dans la dépression, et je me suis zombifié…j’étais frustré…sans but, sans énergie. Je me suis plainte de toujours revivre la même chose, de subir, etc. J’avais l’impression de ne pas être aimé, et voir même d’être punit par le Grand Esprit qui ne faisait rien pour m’aider…Qui ne me donnait pas ce que je demandais. Jusqu’à ce que je me dise que tout ça n’avait plus sa place et que je dise enfin que j’étais prête à réellement entendre, coûte que coûte, ce que je me devais d’entendre.

C’est à ce moment que j’ai réalisé que j’avais arrêté d’écouter le Grand Esprit et que je n’échangeais qu’avec mon égo dont le discours était dur, limitant et sombre. Pendant des années les esprits m’ont donnés des pistes pour agir, ils étaient là mais je n’avais JAMAIS donné suite. Je demandais, et j’attendais que quelque chose se fasse, que quelque chose se passe…mais je ne faisais pas grand chose. J’attendais qu’on me sauve, qu’on fasse pour moi. J’échangeais avec mes guides et mes esprits comme j’échangeais avec moi. En demandant et demandant sans offrir d’amour, de partage, et d’action en échange. Exigence, et contrôle… Car s’il y a un prix à payer pour être bien avec soi et pour être en phase avec les esprits c’est bien d’y mettre notre amour, notre foi et bien des efforts. C’est prendre de notre temps pour nous. Aide-toi et le ciel t’aidera. Le Grand Esprit, les loas, les dieux/déesses, les saints, etc, peuvent peut-être accorder des miracles quelques fois, mais le plus gros du travail se fait en équipe. Si l’on veut changer, il faut FAIRE, il faut se compromettre. Et disons-le: ARGGGGGG c’est dur!!!
heart-603214_960_720
Je crois que si je nage maintenant dans des eaux plus claire c’est que j’ai décidé de m’ouvrir à d’autres possibilités et d’écouter mon coeur et le ciel en y mettant de l’amour, ce avec quoi j’échangeais peu par le passé. J’ai fait un acte de foi, le pari d’essayer de faire/penser autrement et de me rappeler que j’ai fait cet acte quand je glisse…Je me suis mise au service des esprits en les honorant, en les écoutant et en faisant, ce qui à fait en sorte que je me suis mise au service de ce qu’il y a de plus lumineux en moi. Mon contact avec les esprits grandit de plus en plus depuis que je me permet de m’aimer, de les aimer et d’accepter de recevoir de l’amour. Ce que je désirais développer dans ma spiritualité apparaît enfin…

Voilà où m’a mené, entre autre, cette visite devant le garde-robe. Mon parcours des dernières années et surtout depuis 2014 m’a amené à effectuer tout un virage dans ma vie. M’arrêter un moment pour voir ce que j’ai parcouru et ce que ça m’a demandé c’est un rappel pour me dire d’être heureuse et reconnaissante pour ce cheminement, mais aussi pour me rappeler que les efforts et le travail ne cesseront jamais. Parce que des mauvaises journées il y en a! Des zones d’ombre plus dur à éclairer il y en a! Des résistances? Devinez quoi… Il y en a! Des flexions de genoux vers de vieilles habitudes existes, mais malgré tout je me rend compte qu’à grand renfort de je t’aime, j’ai commencé à faire pousser et grandir des racines plus lumineuses en moi. Pour la première fois dans ma vie je sens que quelque chose s’est enfin solidifier dans mon fond et ça me donne envie, même si c’est demandant, de continuer dans cette voie parce que c’est drôlement « payant »!

***Anecdote: j’ai commencé à écrire ce texte le 27 août et durant la nuit du 27  au 28 j’ai eu la visite d’un personnage dans un de mes rêves. Il est venu confirmer cette réflexion que j’avais amorcé en commençant à écrire le présent texte. Voici ce court rêve. Le personnage venu à ma rencontre était comme un dessin animé et il était très caricaturale. Certains de mes guides que j’affectionnent sont justement du genre à se présenter de la sorte dans un rêve car ils sont très drôle, moqueur, grivois, obscène, provocateur, mais très très aimant. Des maîtres dans l’auto-dérision pour dérider les esprits coincés et nous ramener les pieds sur terre. Malgré tout, ces esprits sont très sérieux dans leur message. Cet homme amusant m’a alors dit, ceci: « Des seins j’en ai demandé, et j’en ai eu! mais des carottes çà non! » Dans mon rêve j’avais compris le sens et je lui ai alors dit (question de m’assurer d’avoir compris entre les lignes): « Si je comprend bien ce que vous me dite c’est que le sexe c’est facile à avoir alors que l’amour ça se cultive et que ça demande des efforts? Finalement pour avoir les vraies choses dans la vie, il faut y mettre le temps et les efforts? » Il m’a sourit en faisant briller ses grandes dents blanches et en me faisant un clin d’oeil il m’a dit: « tu as tout compris… »***

Aide toi et le ciel t’aideras!

 

PS. Pour votre info mon autel est dans mon garde-robe 😉