Le bon combat…

« Depuis ce jour-là, les vieux du village y répètent encore, ils disent que la branche de la mort ça pousse sur le même tronc que la branche de la vie. Pis ça y faut laissez ça de même » Fred Pellerin

C’est temps-ci le moment est à la réflexion. Il faut dire que je cours après, c’est plus fort que moi j’essais d’aller toujours plus creux en moi. Pour moi la spiritualité c’est ça. C’est ce connecter à son essence divine pour essayer d’aller plus loin en soi. Et s’il y a bien une chose que je remarque c’est qu’autant on peut s’enfouir la tête dans le sable pour ne pas regarder ce qui nous fait souffrir autant qu’on ont décide de s’y attaquer, pas à pas, il y’a toujours quelque chose qui nous ramène vers cette affaire-là à creuser question de nous rappeler qu’il faut continuer.

En tout cas depuis quelques années je creuse, je creuse pis je trouve bien des affaires et puis même si c’est pas toujours drôle, si c’est pas toujours plaisant de voir que ça va pas aussi vite que je voudrais (un bélier ça aime brûler des étapes loll) bien ça s’améliore toujours.

Et puis voilà une autre vague de rappel en ce moment. C’est bien dur de l’ignorer…ça brasse mais j’en suis très heureuse parce que ça veut dire que mes demandes sont entendues et qu’on sème sur mon chemins des pistes à explorer.

Chose certaine pour moi les transits, les changements et le lâcher-prise c’est pas ma force. Je me bats, je me débat pis un peu, beaucoup trop souvent  contre moi-même ou contre ce qui échappe à mon contrôle (autrement dit beaucoup de choses). Je résiste tellement par moment, que des fois je me demande si c’est pas plus par habitude que par peur! Il y a une chose qui est certain pour moi, c’est qu’il n’y a rien de plus fatiguant que de me battre contre moi-même. Quel combat inutile…

Je me dit souvent que j’ai de la chance d’avoir une spiritualité, des alliés comme le serpent, les esprits des morts, et maintenant des guerriers qui se pointent dans le décor pour m’enseigner ce qu’est un vrai combat et comment lâcher prise…Accepter de laisser ce qui doit mourir pour laisser d’autre vie entrer… C’est indissociable, la mort ne va pas sans la vie, et vice versa et le combat doit se faire pour ce qui est juste, non contre soi et sa nature. Me battre pour moi, il me semble que ce serait un bon choix!

 

 

 

Publicités