Ouvrir les portes: ainsi soit-il?

En 2016 j’ai commencé l’année en me disant que serait l’année où je me choisis. Où je prends des décisions pour moi, selon mon coeur. Et j’ai réussis à plusieurs niveaux. Les choix ont étés difficiles par moment, mais j’ai foncé tremblante de peur, mais décidé. Cette année, je me suis dit qu’il était temps d’être à la hauteur de moi-même. Pas celles que l’on me projette, pas celles que je me projettes mal, mais à la hauteur de ma valeur que j’ai tendance à rabaisser…que je mets de côté par crainte…Un sacré match avec mon égo!

Ce soir, j’ai la visite d’un merveilleux esprit qui garde la porte vers le monde des esprits, mais qui fait aussi office de gardien de nos portes intérieures, et je me rend compte qu’en me présentant à la barrière, celle que j’ai tant de mal à ouvrir l’hésitation est encore présente. Cette peur de l’inconnue fait encore échos…Je prends la mesure de ce que cela peut impliquer que de me donner cette chance d’ouvrir la porte et de faire le saut. Je connais ce que je ne veux plus depuis longtemps que ça devient redondant. Mais ce que je veux, semble encore loin…des fils de ce que je ne veux plus me tirent encore vers l’arrière il faut croire. C’est fou comme l’inconfort, quoique désagréable à quelques chose de rassurant puisqu’on en connait les ressorts…C’est fou comme des fois l’égo se prend à penser qu’en répétant la même chose le résultat pourra être différent…Esprit du coyote, ta médecine m’étourdis en ce moment! Quelle est cette hésitation qui m’empêche de dire à cet esprit: ouvrons la barrière et j’en assume le tout! La peur d’être heureuse et moi-même?

heart-603214_960_720Décidément ce n’est pas ce soir que CETTE barrière sera ouverte, car je n’assumerais pas l’ampleur de tout ce qu’amène l’affirmation « qu’il en soit ainsi! »au moment où je la prononcerais. Mon coeur et mon corps ne marcherait pas au même rythme. Par contre, je n’ai pas non plus envie de baisser les bras pour recommencer à redonder sur ce que je ne veux plus. Si je ne peux ouvrir la grande barrière et faire le saut, alors j’accepte et j’assume d’ouvrir celle qui m’empêche d’ouvrir la bonne afin de comprendre une bonne fois pour toute ce qui m’empêche de franchir le nouveau seuil. Et Qu’il en soit ainsi!

Une porte à la fois, dans la foi!

 

 

Publicités

La rencontre du serpent -mon premier contact avec les animaux totems I

Mon premier contact avec un esprit animal remonte à 12 ans environ. Malgré mon amour des animaux, je n’avais pas réellement d’intérêt pour ceux-ci au niveau spirituel. C’est donc avec peu d’intérêt que j’ai  tenté un exercice de groupe dédié à la rencontre de son totem. Pour être franche l’exercice ne m’a rien amené sur le coup et cela m’a confirmé, à ce moment, que la rencontre de ces esprits n’étaient pas pour moi…On peut dire que je me trompais royalement parce que c’est à ce moment que le magnifique serpent, que je ne trouvais pas joli au départ, est entré dans ma vie, par la grande porte du rêve!

Environ une semaine plus tard, je rêvais que je montais un petit chemin sablonneux lorsque des serpents se sont dressés devant moi en sifflant pour me barrer le chemin. Affolée, je leur ai lancé du sable et me suis réveillé. Quelques jours plus tard, voilà que je rêve que je suis sur un chemin boueux dans lequel il y a un trou d’eau remplit de couleuvre…et dans lequel je tombe…Dans les deux- trois mois qui ont suivi j’ai rêvé plusieurs fois à des serpents. La plupart du temps j’essayais de les attraper tout en ayant peur d’eux et je finissait toujours par me faire mordre. Un soir j’ai fais un rêve plus particulier. J’étais dans un univers à la Tim Burton (du style corpse bride) où tout était en noir et blanc. Je me trouvais dans une caravane de gitan, assise sur la banquette collée au mur du fond de la caravane, avec un petit garçon et une petite fille assis chaque côté de moi. Nous discutions quand un gros boas blanc est arrivé pour nous attaquer. Je me rappel avoir dit aux enfants: « N’ayez pas peur! Le serpent va me mordre (c’est ce que le serpent fit en plantant ses dents dans ma main) et l’important est de ne pas bouger pour ne pas endommager la main encore plus ». Je me rappel que je restait immobile, respirant profondément pour résister à la douleur en attendant que le serpent me lâche ce qu’il fit avant de quitter. Le lendemain matin, de mon réveil au couché, j’ai sentit une douleur dans ma main exactement où j’avais été mordu pendant mon rêve.

Après ce rêve, j’ai pris le temps de me connecter à l’énergie du serpent pour lui dire que j’avais compris qu’il était venu à moi, après avoir demandé quel était mon animal totem, et que j’acceptais sa médecine. J’étais dans une grande période de transformation à l’époque et sa médecine arrivait à point. On peut dire que c’est lui, dans toute sa force, qui m’a amené à m’intéressé aux animaux et à leur médecine que j’adore et avec qui je travaille maintenant pour faire les cartes! D’ailleurs en faisant les cartes médecine animal pour demander mes totems permanent, le serpent est venu se pointer dans les cartes.

eva-1235170_1280Quand j’ai reconnu sa présence, les rêves ont cessés, et mon dégoût pour l’animal est partit…et c’est à ce moment, et depuis, que le serpent se présente à moi avec des esprits qui sont en lien avec lui. C’est fascinant de voir que la plupart des esprits guides qui sont venu à moi en premier,  quand j’explorais de nouvelles traditions, avait un lien avec le serpent. J’ai d’ailleurs rencontré une guide extraordinaire, femme et serpent, il y a 10 ans et elle est toujours présente dans ma vie.

Il y a deux ans environ, je me demandais si le serpent en tant qu’animal était encore dans ma vie, car il venait maintenant avec des guides aux formes humaines. La nuit même je rêvais de lui sous sa forme animal.

Cette semaine j’ai demandé quel animal accompagnerait mon année et voilà que mon ami serpent s’est pointé à nouveau…et hier je l’ai rencontré dans un rêve très intéressant qui me laisse beaucoup à méditer. Les 12 dernières années m’on beaucoup appris sur cet animal sur lequel j’apprend encore et encore! Je sais qu’il inspire le dégoût et la peur, mais j’espère que mon expérience vous permettra de mieux l’apprécier et d’aller vers lui si vous en sentez le besoin.

Je vous reviendrai bientôt avec un autre topo sur le serpent pour vous partager un peu plus ce que j’ai appris sur lui dans les dernières années 🙂

Snake Woman Chant