Mon contact avec les guides de la mort

J’ai toujours vécu dans un espèce de paradoxe concernant la mort. Autant elle m’a toujours fait peur, et je dois l’avouer c’est encore un peu le cas, autant j’ai toujours été fasciné par les esprits des morts.

Malgré cette peur de la mort, j’ai toujours été attiré par les représentations d’homme et de femmes squelettiques à l’air un peu irrévérencieux, par les cimetières, le contact avec les défunts…il me semblait y avoir quelque chose à apprendre là. C’est en m’ouvrant tranquillement à cette notion de mort que j’ai réalisé aussi à quel point la mort, n’était pas que physique. Ma première grande rencontre fu celle que je fis avec le serpent qui de par sa mu, enseigne le renouveau, le lâcher-prise, la transformation… Je me suis rendu compte avec lui que la mort fait partie de notre cheminement à plusieurs niveaux: morts de concepts, de passions, de rêves, etc. qui s’avèrent nécessaires pour avancer.

skull-726253_960_720Pour moi, à ce moment, il est devenu important d’introduire ces représentations dans ma pratique spirituelle. J’avais placé un crâne sur mon autel, un serpent, etc. J’avais commencé à appeler des guides sans trop m’en rendre compte. Puis alors que j’étais dans un grand tournant de vie, un des esprits guide de la mort, dans une tradition spécifique, est venu à ma rencontre. Il m’a dit une toute petite phrase dont je me souviens encore 10 ans plus tard, car elle a été une vraie étincelle de vie placé en moi.
À la suite de cette rencontre, avec cet esprit, ma pratique spirituelle à complètement changé. L’enseignement de cet esprit était celle dont j’avais besoin, mais c’était aussi la rencontre formelle avec un esprit qui était là avec moi depuis longtemps. Même si je ne connaissais pas son existence ni même le système de croyance dans lequel il évolue, je le connaissais. Quand j’étais ado je voyais souvent un rituel à faire dans ma tête avec un esprit bien précis. Et bien cet esprit, est servit, dans sa tradition exactement tel que je le voyais dans ce rituel. Il fallait juste que j’attende de mûrir et d’être prête pour le rencontrer et l’entendre pleinement.

cross-1480482_960_720Après cette rencontre, je me suis mise à rencontrer des esprits guides de la mort dans plusieurs traditions parce que je me suis ouverte à cette énergie. Ces esprits, qui de prime à bord peuvent effrayer, sont de grands enseignants de la vie. Ils adorent la vie, les humains et nous montrent à quel point nous sommes souvent responsable des périodes de stagnation dans notre vie. Ils m’aident, pour ma part, à dédramatiser et à rire un bon coup de mon côté trop sérieux pris dans l’égo. Ils enseignent la vie!

En ce mois d’octobre et à une semaine de la grande fête des morts que j’organise pour eux, je tiens à dire merci à ces guides. Non seulement vous m’avez donnez envie de vivre, mais l’amour que vous me faites sentir en moi est un cadeau précieux qui me remplit de joie!

Mes chers guide, si je suis devant vous, c’est pour y trouver la vie et l’honorer!

Merci!

 

Publicités

Le renard et l’aigle: une fable à découvrir?

fox-1284512_960_720J’arrive à peine de mon voyage à l’Île-du-Prince-Édouard que j’ai déjà le nez dans les recherches concernant la médecine de deux animaux que j’ai rencontré lors de mon séjour dans les maritimes. La semaine avant mon départ, j’ai pigé la carte du renard. J’ai été intrigué, mais je n’ai pas poussé la recherche. Mais voilà que rendu sur l’Île-du-Prince-Édouard je me suis mise à voir des renards partout dans les boutiques de souvenirs: tasses, salière et poivrière, etc. Une dame qui m’a entendu m’interroger sur l’animal m’a expliqué que, sur cette île, les renards sont très nombreux et qu’ont les croisent même en ville…et qu’ils étaient devenu en quelque sorte leur emblème. C’est ma troisième visite sur cette île et je n’avais jamais vu cet animal avant…Sous le charme je me suis acheté un foulard et une tasse pour voir cet animal un peu plus chaque jour dans ma vie…Je n’arrêtais plus d’avoir envie de voir cet animal. Une fascination. Je porte mon foulard depuis quelques jours et je suis toujours heureuse de voir ces petits renard sur moi. Après avoir fait ses achats, j’ai ouvert mon ordinateur dont le fond d’écran de Windows (par défaut) est aléatoire et qui je vois: le renard! Bon d’accord j’ai compris, je vais investiguer sur ce qu’il veut me dire.

eagle-714430_960_720Lorsque nous avons quitté l’île hier matin, j’ai fais une demande très spontanée au ciel alors que nous traversions le pont de la confédération qui prend 10 minutes à traverser…une demande pour avoir du support dans mon cheminement et mon évolution. Rendu de l’autre côté du pont j’aperçois dans le ciel un oiseau peu commun. Son vol était très différent des autres et comme je le mentionnais à ma copilote, cet oiseau est descendu vers la voiture assez près pour que je puisse voir le dessous de son ventre, son oeil perçant et son bec jaunâtre: un aigle! Un animal très important dans les cultures autochtones, le messager du Grand Esprit.

Décidément j’ai deux amis à rencontrer et de grands remerciements à faire pour ces beaux signes de ces chers animaux!

Je vous reviens sous peu avec mes découvertes!